Dorothea Lange in Utah

LORSQU’ELLE ARRIVE DANS LE SUD DE L’UTAH pour y exercer son métier de photographe documentaire salariée par l’administration américaine, Dorothea Lange n’a aucun moyen de savoir que les deux petites villes où elle va séjourner, Widstoe et Escalante, sont précisément celles où son jeune ami Everett Ruess a passé quelques jours avant de disparaître 18 mois plus tôt. Entre ces deux moments (novembre 34 pour lui, juin 36 pour elle), rien n’a émergé de manière publique concernant Everett. Au mieux, les habitants d’Escalante savent qu’un jeune type a passé trois nuits dans une prairie près de la rivière, avec ses deux mûles et son paquetage, mais la plupart d’entre eux ignorent son nom. Et ils ne savent pas qu’il est porté disparu.

Par le plus grand des hasards, Dorothea Lange se choisit donc le même point de chute – et commence à prendre des dizaines de photos des rues, des maisons, des granges, des habitants. Elle n’a plus reçu de nouvelles d’Everett depuis au moins un an, mais depuis le début de leur amitié à San Francisco (fin 1933), elle sait que le jeune homme a une fascinante capacité à s’éclipser. Finalement, elle ne sera informée de sa disparition qu’à la fin de l’année 1936.

Close Menu